samedi 22 septembre 2012

Françoise Hardy dans "Femmes de, Filles de" (5ème extrait)

En 2005 Valérie Domain nous proposait les portraits de femmes d'influence dans son livre Femmes de, Filles de. Un chapitre était consacré à Françoise Hardy.

Le début de sa carrière sera aussi le début de ses amours. En 1963, elle rencontre le photographe en titre de Salut les copains !, Jean-Marie Périer, avec lequel se noue une relation amoureuse qui durera quatre ans. mais ils se voient peu, multipliant l'un et l'autre les déplacements. Pas évident de construire une relation dans de telles conditions et Françoise ne supporte pas cette vie. Mais une carrière de chanteuse se façonne aussi sur les routes et elle se doit d'aller à la rencontre de ses fans. Par ailleurs, Jean-Marie Périer est un passionné de photo et rien ne pourra le dévier de son objectif. Entre eux, l'histoire d'amour se termine mais l'amitié demeure.

Françoise Hardy - Jacques Dutronc - Jean-Marie Périer

En 1967, la chanteuse tombe éperdument amoureuse d’un autre homme. Hélas ! Peu présent lui aussi au quotidien !
"Lorsque j'ai rencontré Jacques, se souvient Françoise, partir en tournée m'est devenu encore plus pénible qu’avant. Même s’il s'est avéré par la suite moins disponible vis-à-vis de moi que je ne l'étais vis-à-vis de lui, je ne pouvais faire autrement qu'être là pour lui."
Et la légende du plus beau couple des années 1960 commence :
"Jacques me séduisait par son insolence, son cynisme, son côté jouisseur et son insaisissabilité. Mais mes propres complexes d'infériorité m'empêchaient de voir les siens, tout aussi importants, et que j'ai découverts peu à peu. Les miens se traduisaient par une soumission excessive, les siens par la fuite."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire