samedi 29 septembre 2012

Françoise Hardy interviewée par la RTS (3ème extrait)

Le 17 juillet 1963, Françoise Hardy était l'invitée de l'émission radiophonique Visiteur d'un soir de la RTS, la Radio Télévision Suisse.

Voyez-vous, grâce à certaines émissions on vous tutoie beaucoup, on vous appelle par votre prénom, est-ce que dans le monde même du twist on est très copains ?
Qu'est-ce que vous appelez le monde du twist ?

Le monde du twist c'est-à-dire les chanteurs, les chanteuses de twist, est-ce que vous vous voyez ?
Oui on se… enfin moi j'ai quelques copains. Par exemple je sais pas, Richard Anthony forcément ! Claude François, j'connais bien. Lucky Blondo, Danyel Gérard, tout ça, on est copains, enfin c'est….

Et vous parlez de quoi quand vous êtes ensemble ? Vous parlez chanson ou d'autre chose ?
Oh ! Oui on parle toujours chanson. Enfin, ça ça dépend. J'sais pas de quoi on parle ça roule beaucoup autour des chansons.

Françoise Hardy - Cliff Richard

Et vous avez décidé de composer des chansons comment ? Vous jouiez du piano ou bien ?
Non., simplement j'avais demandé une guitare quand j'ai été reçue à mon premier bac. On m'a demandé ce que je voulais comme récompense alors j'ai demandé une guitare. Et puis, une fois que j'ai eu mon deuxième bac, alors je me suis occupée de la guitare que j'avais délaissée pendant un an, enfin dont je ne m'étais pas occupée du tout pendant un an, et puis j'ai fait quelques chansons.

 Interlude "Tous les garçons et les filles" 

Et puis c'est bien parti, c'est très très bien parti, ça a vite démarré. Mais qu'est-ce qui vous a incité à prendre une guitare ?
Ah ben parce que j'voulais chanter alors j'ai pensé qu'il fallait commencer par le commencement et acheter une guitare.

Y a un chanteur qui vous a donné le coup de foudre en quelque sorte de la chanson ?
Euh non c'est plutôt un poste de radio. J'écoutais… J'ai eu le coup de foudre pour les chansons à vrai dire le jour où j'ai découvert le poste de Radio Luxembourg anglais où on n'entend que des chansons à longueur de temps. Alors à ce moment là, on entendait, on entend toujours d'ailleurs maintenant également, Cliff Richard. Alors j'avais eu le coup de foudre pour une chanson qui s'appelait Travellin' night par Cliff Richard puis Living doll j'aimais beaucoup.

 Interlude "Travellin' night" 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire