mercredi 30 octobre 2013

Françoise Hardy dans Salut les copains n° 31 (2ème extrait)

En février 1965, le magazine Salut les copains consacrait un numéro spécial qui racontait "tout tout tout sur Françoise Hardy". Raymond Mouly retraçait son parcours.

Février 1961. Elle a dix-sept ans. Elle ne se prend toujours pas au sérieux, mais elle est forte d'un bon sens dont la candeur _ toute cartésienne_ laisse pantois ("Je compose, paroles et musique, deux ou trois chansons par semaine. Je les chante. Donc, je suis chanteuse"). Elle n'a pas abandonné ses études, elle ne s'est pas fâchée avec sa mère, elle n'est pas dévorée par le feu de la vocation, elle a raté sa première audition.

Françoise Hardy

Quel souvenir garde-t elle de cet échec ? Demandons-le-lui :
_ Un souvenir formidable. C'était la première fois que j'entendais ma voix enregistrée. La prise de son était excellente...
_ Comme te trouvais-tu ?
_ Allez, ne trichons pas : je me suis trouvée meilleure que je ne m'y attendais. Je me suis dit que ce serait stupide de m'en tenir là.
Alors, Françoise ne s'en est pas tenue là.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire